LE PLAN D'ACTION DU GOUVERNEUR

Le plan d’actions du nouveau gouverneur de la province orientale répertorie tout d’abord toutes les richesses minières disponibles à travers les 24 territoires de la province orientale.

Ce plan d’action élargit son répertoire des richesses que regorge la province orientale vers le bois, le potentiel hydroélectrique, les animaux rares, les terres arables, les terres de pâturages, les eaux poissonneuses, les parcs naturels, les réserves de faune et les domaines de chasse. 

Pour valoriser toute les richesses ci-haut évoquées, Jean Bamanisa s’engage au cours de tout son mandat à appliquer strictement les règles d’une gestion orthodoxe et moderniste, notamment  la présentation régulière à la population de l’état de la Trésorerie et de la Comptabilité de la Province, par le biais de l’Assemblée provinciale. Au cours de son mandat, le nouveau Gouvernement Provincial jettera les bases, par la commande des études plus approfondies, d’un certain nombre de grands projets envisagés d’implantation des infrastructures de transport et d’énergie. 

A long terme, le gouvernement Bamanisa préconise la construction de trois nouvelles lignes ferroviaires. L’eau est aussi au rendez-vous à travers 6 projets de restauration et de renforcement d’Usines existantes de captage, traitement, pompage, réserve et distribution d’eau potable. En conclusion, le plan d’action de Jean Bamanisa pour la province orientale donne désormais à cette partie de la RDC le droit de rêver.

Jean Bamanisa  a été le seul candidat à avoir présenté et défendu un plan d’actions réaliste et convaincant qui se résume en la moralisation de la vie publique, l’amélioration du climat des affaires, la mobilisation des investisseurs nationaux et internationaux, ainsi que la  habilitation et la modernisation des infrastructures. Ce plan d’action sera accompagné par une politique  de bonne gouvernance bien structurée pour le  éveloppement et au profit de la population.  Son plan d’action traduit un travail de conception très approfondi  dépouillé de tout soupçon d’opportunisme. Tous les districts de la province orientale s’y retrouvent avec l’intégralité de leurs problèmes illustrés dans tous les détails.

Le plan d’actions du nouveau gouverneur de la province orientale répertorie tout d’abord toutes les richesses minières disponibles à travers les 24 territoires de la province orientale. Soit l’or, le diamant, le fer, l’Argent, le Niobium, le Coltan, l’Etain, la Platine, le Cuivre, le Wolframite, le Calcaire, le Pétrole, le Nickel, le Plomb, le Cobalt, Grès, Topaze, le Zinc, l’Uranium et le schiste bitumeux.  Ce plan d’action élargit son répertoire des richesses que regorge la province orientale vers le bois, le potentiel hydroélectrique, les animaux rares, les terres arables, les terres de pâturages, les eaux poissonneuses, les parcs naturels, les réserves de faune et les domaines de chasse.

Pour valoriser toute les richesses ci-haut évoquées, Jean Bamanisa s’engage au cours de tout son mandat à appliquer strictement les règles d’une gestion orthodoxe et moderniste, notamment  la présentation régulière à la population de l’état de la Trésorerie et de la Comptabilité de la Province, par le biais de l’Assemblée provinciale.

Concernant les infrastructures, le gouvernement Jean Bamanisa s’engage à réhabiliter 30 complexes scolaires de référence, 30 hôpitaux généraux de référence,  la construction des 2 Centrales hydroélectriques sur le Fleuve Congo entre Ubundu et Kisangani respectivement de 900 Méga Watts et de 700 Méga Watts, la réhabilitation de la Centrale hydroélectrique de Budana près de Bunia pour retrouver sa capacité initiale de 12 MW. Dans le domaine de l’habitat, le gouvernement Bamanisa s’emploiera dès le 1er mois, à restaurer de manière systématique le principe de logement de fonction sur l’ensemble des entités de la Province Orientale depuis Kisangani jusqu’à la dernière localité territoriale. Ceci sur base du patrimoine immobilier de l’Etat existant et à récupérer. Dans les trois mois, le gouvernement Bamanisa entamera les travaux de construction de 100 unités résidentielles pour les députés provinciaux sur le lotissement choisi au site Route de Bangboka à Kisangani. Soit 96 villas pour les députés provinciaux, un motel avec Guest-house avec un cercle récréatif, un centre commercial, un complexe scolaire et une polyclinique.

Le même plan prévoit dans 10 ans, la construction de 10 mille logements sociaux sur l’ensemble de la province orientale.  Dès le même 1er mois, le Gouvernement Provincial reprendra en main d’une manière ordonnée le dossier du projet de construction de l’Hôtel du Gouvernement Provincial pour son retour au plan initial tel qu’élaboré par le Concepteur originel et sa poursuite suivant les normes d’architecture jusqu’à l’achèvement.

Au début du 2e trimestre de son mandat, le Gouvernement Provincial initiera, avec le concours des partenaires au développement, un vaste programme équitable d’assainissement physique, de revitalisation et d’équipement des bâtiments-sièges des 4 Districts ainsi que ceux des 24 territoires de la Province.

Sur le plan industriel, l’actuel locataire du gouvernorat de la province orientale a reçu la promesse ferme, vu l’effervescence économique de Bunia, de la firme Heineken pour ériger une usine de production de la bière Primus dans la ville. Le Gouvernement Provincial s’activera à accélérer ce processus. A Isiro, chef-lieu du district du Haut-Uélé, l’actuel gouvernement s’engage à convaincre  la firme Bracongo à rouvrir son usine et ses activités dans une ville qui recèle d’une population laborieuse et d’un patrimoine immobilier de grande valeur.

Sur le plan agricole, le gouverneur Jean Bamanisa s’engage à réhabiliter des filières et industries du coton, du café, du caoutchouc et du cacao. Il s’engage à organiser et à moderniser les filières et industries du riz et de l’huile de palme. Pour l’huile de palme par exemple, le Gouvernement Provincial mettra en place, au profit des opérateurs du secteur huile de palme et huile palmiste une stratégie d’organisation et de modernisation des activités de production, de stockage, de transport, de décorticage, de conditionnement, de distribution et d’exportation.

A long terme (15 ans), au cours de son mandat, le nouveau Gouvernement Provincial jettera les bases, par la commande des études plus approfondies, d’un certain nombre de grands projets envisagés d’implantation des infrastructures de transport et d’énergie. Il s’agit de la Construction et la modernisation de 8 Ports fluviaux marchands de la Province. Il s’agit du port d’Aketi sur la rivière Itimbiri, de Basoko sur la rivière Arwimi, de port d’Isangi sur la rivière Lomami, port de Yangambi, d’Ubundu et de Lokutu  sur le fleuve Congo. Dans la ville de Kisangani, il s’agira de deux ports (rive gauche et rive droite du fleuve). Exceptionnellement sur le Lac Albert, la construction, la modernisation et le développement des ports  de Mahagi-port, de Tchomia et de Kasenyi.

A long terme, le gouvernement Bamanisa préconise la construction de trois nouvelles lignes ferroviaires, soit Kisangani-Buta, Bunia-Aru et Aru-watsa-Mungbere.  L’eau est aussi au rendez-vous à travers 6 projets de restauration et de renforcement d’Usines existantes de captage, traitement, pompage, réserve et distribution d’eau potable. A Bunia, à Isiro, à Watsa, à Opala, à Ubundu et à Kisangani. Mais aussi à travers 24 Projets de construction d’Usines neuves de captage,traitement, pompage, réserve et distribution d’eau potable. Soit à Buta, Poko, Aru, Banalia, Yangambi, Dungu, Djugu, Basoko, Aketi,Faradje, Irumu, Aketi, Ango, Niangara, Mahagi, Yahuma, Bambesa, Rungu, Mambasa, Lubunga, Bondo, wamba, Bafwasende et Lubuya-Bera.

En conclusion, le plan d’action de Jean Bamanisa pour la province orientale donne désormais à cette partie de la RDC le droit de rêver.

LE GOUVERNEUR


Jean Bamanisa Saidi